Un budget primitif ambitieux pour 2024 salué par un vote unanime

Le conseil municipal de ce lundi 8 avril consacrait une part majeure au volet financier avec pas moins de dix-huit points sur ce seul domaine. Présentés par Jacky Agostini, adjoint aux finances, les différents rapports ont permis d’apprécier et de valider les ambitions communales dans ce secteur.

Dans cette vaste présentation, et dans la droite ligne de l’évocation du Rapport d’Orientation Budgétaire (ROB) le mois dernier en conseil municipal, le budget primitif principal évoque toutes les dépenses et les recettes prévues pour 2024, respectant les principes d’annualité, d’universalité, d’unité, d’équilibre et d’antériorité. Sur ce BP 2024 deux points forts se dégagent :

– Assurer à la population un service de qualité
– Continuer à maîtriser les dépenses de fonctionnement ce qui permettra d’augmenter la capacité d’autofinancement de la Commune et par voie de conséquence participera à augmenter de manière significative la politique d’investissement. Sur ce dernier point cette année verra s’achever des opérations très importantes entre autres et notamment l’EHPAD, le chantier de l’école et de la maison de quartier de Pifanu, la cuisine municipale, mais aussi la réalisation d’études techniques et de définition complémentaires sur d’autres opérations d’envergure.

Jacky Agostini, adjoint aux finances, a présenté le Budget primitif de la ville

Fonctionnement : des recettes dynamiques

Pour cet exercice budgétaire 2024, les recettes de fonctionnement dans leur globalité s’élèvent à 41.145,533 M€ dont 32.700.00 M€ de recettes réelles ce qui représente une augmentation de 11% par rapport à 2023 où ces mêmes recettes réelles s’élevaient à 29.300.000 M€. Celles-ci sont impactées par la baisse régulière des aides de l’Etat lors de ces dernières années, même si depuis 2022 une légère augmentation a été constatée. Les trois principaux types de recettes pour la Commune sont articulés entre les impôts locaux, les dotations versées par l’Etat et les recettes encaissées au titre des prestations fournies à la population.

Ces recettes plus dynamiques vont bénéficier de la majoration sur la Taxe d’Habitation sur les Résidences Secondaires (THRS) même si les recettes liées à la taxe de séjour et aux droits de mutation sont revues légèrement à la baisse par rapport à 2023, qui avait été une année particulièrement dynamique, dans ces deux domaines. A cela il faut ajouter au niveau de la Taxe d’Habitation sur les Logements Vacants (THLV) une compensation complète de la Commune de Portivechju par l’Etat comme cela est prévu à la loi de finances de 2024.

Des dépenses impactées par l’inflation mais maîtrisées

Au niveau des dépenses de fonctionnement s’élevant à 41.145.00M€, elles mettent en avant la part importante des charges de personnel pour un montant de 16.450.000 M€ (40% du budget de fonctionnement) comprenant les salaires et charges des agents municipaux. Sur ce point, comme cela avait déjà été évoqué lors du Rapport d’Orientation Budgétaire, la Commune subit le double impact de l’inflation et de l’augmentation du point d’indice à l’échelle nationale avec une augmentation mécanique de la masse salariale et ce à effectif constant. Cette augmentation correspond, également, à la montée en puissance des services et à leur structuration pour mener à bien les projets importants au niveau communal, mais aussi avec le souci de favoriser un service à la population encore plus efficace.

Le Conseil municipal a adopté à l’unanimité le BP 2024

Ces dépenses de fonctionnement prennent également en considération des augmentations significatives des subventions accordées entre autres aux associations (600.000€) au CCAS (617.000€) avec une augmentation sur ce point précis de 100.000€, à la participation au syndicat mixte (350.000€) au SDE 2A (175.000€). A cela il convient d’ajouter les charges financières en lien avec les intérêts de l’emprunt en cours s’élevant à 705.000€.
De plus les dépenses de fonctionnement vont permettre un virement de 5.700.000 M€ à la section investissement.

Investissement : un dynamisme évident dans une année record

Dans ce chapitre à l’évidente importance pour la Commune car il souligne à la fois son dynamisme et sa capacité à finaliser où à mettre en route des chantiers structurants au niveau de son territoire, il convient de rappeler que dans ce secteur ce budget qui s’élève 33.100.000M€ dans le domaine des recettes bénéficie de 10.700.000M€ de subventions d’investissement, d’emprunts et dettes assimilés (3.500.000M€) de dotations fonds divers et réserves (3.480.000M€) du virement de la section fonctionnement (5.700.000M€) d’opérations d’ordre et de transferts entre sections (7.400.000M€) et enfin des opérations patrimoniales (2.180.000M€).
Là aussi le dynamisme est présent et souligne, dans le même temps, la capacité d’investissement de la Commune.

Des dépenses d’investissement ambitieuses

Comme annoncé lors du Rapport d’Orientation Budgétaire, les dépenses d’investissements, hors budget du port de plaisance et de pêche celles-ci s’établissant autour de 40M€, vont être de nouveau très importante. Pour mémoire au sein d’une section établie dans sa globalité à 33.100.000M€ pour 2024 ce sont près 24 M€ qui vont être consacrés à l’investissement au travers de la réalisation de chantiers majeurs. En 2023, qui avait déjà été une année record, ce même montant était de 12M€, soit une augmentation très importante qui ferait de 2024 une nouvelle année très ambitieuse.

Pour rappel voici les principales opérations poursuivies en 2024 :

– Les nouveaux équipements au cœur du quartier Pifanu (école, maison de quartier aménagements extérieurs et voirie) 3,97M€
– Le PRIR 1,7M€
– Travaux de voirie 1,4M€
– Réhabilitation de l’EHPAD (phase 2) 2,2M€
– Acquisitions foncières 1,0M€
– Importantes réparations et travaux d’amélioration sur les bâtiments (0,6M€) l’éclairage (0,1M€) l’enseignement (0,3M€)
– Investissements pour l’entretien et l’équipement Culturel (0,7M€)
– Le démarrage des travaux pour la création de logements immeuble Marcellesi (0,27M€)
– Le démarrage des études pour l’élaboration de la stratégie relative à l’accueil des jeunes enfants (85k€)
– Les travaux DFCI (0,4M€)
– L’informatisation des services communaux (1,2M€) l’école numérique (0,2M€)
– Les travaux PMR (1M€)

Principales nouvelles opérations 2024 :

– La cuisine centrale (2,4M€)
– Le projet Lià (0,85M€)
– Le démarrage des travaux pour l’installation des ALSH au Pruneddu (0,2M€)
– Le lancement du programme Territoire Numérique Educatif 0,23M€)
– L’ouverture de l’école immersive Antoinette Castelli 0,46M€)
– Le lancement des études pour le projet Chemin des Ecoles
– Le lancement des études pour le projet Accasà Si !
– Le renouvellement d’une partie du parc de véhicules et son entretien (0,45M€)
– Les travaux d’amélioration des cimetières communaux (0,3M€)
– Des travaux d’accessibilité du domaine public
– Des études de redéfinition de voiries et des espaces publics dans le centre ancien
– Le lancement de projets en lien avec le développement durable (0,35M€)

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×