Inauguration des travaux d’extension du Port de Plaisance et de Pêche

En ce 18 octobre 2022, la cérémonie d’inauguration des travaux d’extension du Port de plaisance et de pêche s’est déroulée en présence du maire Jean-Christophe Angelini, du Préfet Amaury de Saint-Quentin.

Une étape importante pour Portivechju et le territoire qui s’est déroulé en présence du sous-préfet de Sartène Arnaud Gillet, mais aussi des maires de Sotta, Pianottoli, Zonza et Bunifazziu, de Jean-Jacques Ciccolini, président de l’association des maires de la Corse du Sud, de nombreux élus, municipaux, communautaires et consulaires, ainsi que des représentants des différents administrations concernées par ces projets, des partenaires et du tissu associatif, a été le temps fort de cette journée du 18 octobre 2022.

Un port public pour une gestion communale

Discours de Jean-Christophe Angelini, maire de Portivechju.

Cinq ans de travaux pour un montant de 105 millions d’euros. Un projet d’extension qui reçoit notamment le soutien actif de l’Etat dans le cadre du PTIC et qui passera de 388 anneaux à 803 anneaux. Un modèle économique et un plan de financement nouveau qui permet de garantir une gestion municipale future, dont les retombées seront directement profitables aux Porto-Vecchiais.

Ces travaux, attendus depuis 20 ans (date de la première délibération du conseil municipal), ont été officiellement inaugurés ce mardi 18 octobre  sur le terre-plein du port de plaisance en présence d’une assistance très nombreuse.

Au-delà des chiffres, ce moment solennel a permis de rappeler combien les enjeux autour de ce projet structurant, à plus d’un titre, sont nombreux et évidents comme l’a rappelé le maire Jean-Christophe Angelini lors du discours d’inauguration :

« C’est un projet important, un grand jour pour Portivechju et l’ensemble du territoire. Ce nouveau Port de Plaisance et de Pêche placera Portivechju au cœur de la Méditerranée et permettra de transformer notre territoire. Un port que nous voulions public, aussi bien dans sa réalisation que dans son exploitation future, qui n’a pu aboutir que grâce au soutien de l’Etat et le PTIC. »

Relever le défi de la protection de l’environnement

Construites à la fin des années 1960, les infrastructures du port de plaisance et de pêche de Portivechju, pourtant première station touristique de Corse, ne correspondent désormais plus aux objectifs de performance environnementale, indispensables à la préservation du golfe et de son patrimoine naturel.

C’est pourquoi, la construction et l’exploitation du futur port de plaisance , fortes d’une nouvelle station des eaux usées, se feront dans le strict respect des autorisations environnementales accordées dont tout ou partie des prescriptions sont d’ores et déjà lancées :

  • pour les mesures de suivi : étude et suivi du poisson Alphanius ; analyses de sédiments à l’embouchure du Stabiacciu ; étude et suivi des micro-atolls à posidonie situés au sud-est du golfe de Portivechju.
  • pour les mesures d’accompagnement : installation d’un barrage à vanne à double guillotine au niveau de l’étier des salines pour favoriser les échanges avec la mer (après études) ; mise en place d’une Zone de Mouillage et d’Equipements Légers (ZMEL) dans la baie de Stagnolu, avec interdiction de mouillage dans la bande des 300 mètres afin de préserver l’herbier mixte existant ; préservation, par arrêté de protection Biotope de l’herbier à cymodocée situé au nord-ouest du golfe.

L’occasion pour le maire de Portivechju de rappeler son attachement à l’ambition et la rigueur environnementale du projet :

« Nous avons aujourd’hui un port qui date des années 60, c’est une vieille dame qui pose un évident problème sur plan écologique et environnemental. Notre golfe doit être préservé. C’est celui des Porto-Vecchiais et, au delà, une petite partie de l’humanité. À travers ce projet, nous voulons offrir toutes les garanties aux générations futures, en termes d’avivement de l’eau, de maitrise et de protection des fonds marins, de préservation de notre golfe et de sa biodiversité, au maintien des écosystèmes sensibles que sont l’embouchure du Stabiacciu et les marais salants. Nous seront extrêmement rigoureux et vigilants à tout ce qui se rapporte à la protection de ce site et nous posons, aujourd’hui, un véritable acte de foi. »

Les travaux de la phase 1 en détails

Pour rappel, les éléments structurants du projet d’extension du Port de Plaisance et de Pêche sont les suivants :

  • Une capacité d’accueil doublée passant de 380 à 803 places à flot avec une répartition des espaces entre la petite plaisance (50% des anneaux), la moyenne (45% des anneaux) et la grande plaisance (5%) ;
  • Un millier de places de stationnement organisées et réparties sur 2 parkings ;
  • 6000m2 de surface technique incluant une darse avec une capacité de levage de 12m de large, unique en Corse ;
  • Jusqu’à 2600m2 de locaux commerciaux communaux (exemples : conciergerie, services de proximité, location de bateaux, promenades en mer, activités nautiques…) ;
  • Environ 2000m2 de locaux de fonctionnement (exemples : capitainerie, locaux techniques, avitaillement,…) ;
  • Une nouvelle station d’avitaillement à l’entrée du nouveau port de plaisance et de pêche ;
  • Une station d’épuration des eaux usées pour au moins 1200 équivalent-habitants.

La tranche 1 de travaux qui vient de débuter en ce 18 octobre 2022 vise à constituer les ouvrages de génie civil déterminant les contours du futur, de la digue d’enclôture et du terre-plein Nord. Une opération s’élevant à près de 6 millions d’€ pour une durée de 14 mois.

En faire un haut lieu de l’économie bleue…

Fort de ses ambitions environnementales et économiques, mais aussi architecturales et paysagères, le projet d’extension et de modernisation du port de plaisance a désormais toute la dimension d’un outil de programmation urbaine. Et le réaménagement de ce site va permettre à Portivechju, et au-delà à l’ensemble du territoire, d’être véritablement en prise avec l’économie bleue.

« Nous nourrissons pour cette ville, ce territoire, cet endroit, des projets importants, parce que nous pensons que Portivechju et cette région méritent le meilleur. Cet endroit là sera réinventé, en posant un acte de programmation urbaine. Cet endroit là sera un port où l’on vit, un port qui respire, tout au long de l’année et qui reconnecte enfin ces quartiers de la ville qui se sont trop longtemps tournés le dos »

Par exemple, une liaison entre les Bastions et la Marine qui a déjà débuté et qui se construit pas à pas et pour laquelle le projet d’extension du port de plaisance et de pêche portera une étape décisive.

Et en dehors des activités liées à la mer, au nautisme, à la pêche et à l’artisanat, au pescatourisme… le souhait également d’accueillir en ce lieu un pôle scientifique, apte à former les hommes et à recevoir les communautés de chercheurs et de scientifiques.

Préserver les sites, respecter l’environnement, relever le pari écologique tout en favorisant un développement économique raisonné, sur fond de grande bleue, au service d’un territoire et de sa population. Tels sont les enjeux du port de plaisance et de pêche de demain à Portivechju

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×