« A force de nous serrer dans les bras » – Catherine Froment

PERFORMANCE THÉÂTRALE

Le samedi 21 mai à 18h à l’Animu.
Théâtre tout public, à partir de 10 ans.

« À force de nous serrer dans les bras est donc un hommage au théâtre et à la
musique, à leurs fantômes, à leurs secrets, aux comédiens et aux musiciens qui
ne cesseront jamais d’habiter les théâtres et de les hanter. Un texte qui dit que, si
on peut annuler les spectacles, si on peut fermer les théâtres, on ne pourra
jamais déloger les comédiens des loges dans lesquelles ils vivent, de la scène
qu’ils font vibrer de leur présence singulière et de tous les textes qui les habitent.
À force de nous serrer dans les bras est un hommage aux poèmes dramatiques qui
ne s’éteindront jamais. » Extrait de la préface écrite par E.Van Haesebroeck.

EXTRAIT DE LA PIÈCE :
« Plus les comédiens seront chassés de la scène, plus ils répéteront. Ils se
cacheront pour répéter dans les loges, dans les couloirs, dans les placards du
théâtre. Et grâce à ces répétitions, des tas de doublures sortiront d’eux jusqu’à ce
que les théâtres regorgent de comédiens. Quand les spectateurs réaliseront
qu’annuler les comédiens revient au contraire à les multiplier, ils se lèveront. Et
pour la première fois, ils se rapprocheront les uns des autres. Ils formeront une
sorte de petit groupe qui se faufilera le plus vite possible en dehors du théâtre. »
Catherine Froment

 


L'Animu, a Mediateca di Portivechju, Voie Romaine, Porto-Vecchio, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×