Le Tour de Corse Historique dépasse les seules limites du sport

Le 22ème Tour de Corse Historique a été présenté très officiellement, ce lundi lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée dans la salle du conseil municipal.

Dans une société « fast food » le temps long est devenu synonyme de patience, de force de travail et d’une vision dépassant le lendemain. Sans nul doute le Tour de Corse Historique, qui s’est taillé une place à part dans le monde du rallye historique, incarne tout cela. L’épreuve a bien grandi, elle a su, au fil des ans, franchir des étapes, dont celle d’une certaine professionnalisation au niveau de l’organisation, mais aussi se « moderniser » et de plus elle a, tout le temps, su se remettre en question. Aujourd’hui le TDCH fait partie des rendez-vous incontournables sur la planète du sport automobile.

Pour preuve la 22e édition qui se déroulera du 2 au 8 octobre prochain va rassembler 380 autos au départ. Un chiffre qui donne le tournis surtout quand on sait que celui de 350 inscrits l’année passée était, déjà, un record. Et si l’on veut donner encore plus de poids à ce côté chiffre, il y a eu, pour cette 22e édition, 530 demandes d’inscription. Tout simplement chapeau bas  car cela résonne à l’échelle planétaire, pour preuve 21 nationalités seront représentées cette année.

« La population doit s’approprier cet événement »

Autour du maire, Jean-Christophe Angelini, étaient réunis les organisateurs, avec à leur tête José Andreani et Gérard Cesari, les partenaires, les élus, l’office du tourisme, les médias mais également les pilotes parmi lesquels Olivier Capanaccia et Christophe Casanova, pour cette conférence de presse qui a lancé officiellement cette 22e édition. Pour Jean-Christophe Angelini la résonance du Tour de Corse Historique est régionale, mais pas seulement: « Portivechju revendique et assume totalement le Tour de Corse Historique car nous avons un attachement particulier à cette épreuve même si, bien entendu,  elle est celle de la Corse dans son ensemble. Le Tour de Corse Historique relève de ce territoire du Sud Corse où il a ses racines. Dans un autre domaine, il incarne ce que nous voulons pour notre territoire à savoir un tourisme durable, raisonné qui ne sera plus uniquement établi sur la seule période estivale et cela est important car cet événement sportif de portée internationale apporte un plus indéniable au plan économique en ce début d’automne. Il participe à cette vision d’un développement économique différent mais au service des personnes qui vivent à Portivechju et dans sa région. Enfin il y a une autre dimension qui est liée à l’aspect populaire mais aussi éducatif du Tour de Corse Historique.

Da Portivechju à Portivechju

Cette 22e édition, et c’est la marque de fabrique du Tour de Corse Historique, ne sera pas une réplique de la précédente; L’équipe d’organisation s’est, une fois de plus, employée pour proposer une mouture placée sous le signe de la nouveauté. Une version composée d’un total de 1.034 kilomètres dont 382 de tronçons chronométrés répartis sur 19 épreuves spéciales. Si le dimanche 2 et le lundi 3 octobre seront réservés aux « vérifs », on entrera, dès le mardi 4, dans le vif du sujet avec la première étape Portivechju-Portivechju composée de trois ES. Un hors d’oeuvre avant la journée du mercredi 5 octobre qui verra les équipages prendre la direction de Borgo terme de la deuxième étape. Le lendemain la caravane du TDCH rejoindra la Balagne et plus précisément Calvi, où sera jugée la troisième étape. Le vendredi 7, les équipages quitteront la Balagne pour retrouver le Sud de la Corse où les autos feront escale, le soir, à Propriano. Enfin le samedi 8 octobre place au dénouement avec le retour sur Portivechju terme du rallye.

Une fois de plus le suspense sera bien présent pour le plus grand plaisir des amoureux du TDCH et des belles anciennes

Retrouvez l’album photo de la conférence de presse

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×